Précédent | Suivant | Jouer

Le site est actuellement en maintenance, nous faisons tout notre possible pour qu'il redevienne complètement fonctionnel rapidement.

Fiches de films - Informations

Film suivant (Malédiction finale (La)) (Maître de Guerre (Le)) Film précédent

La maladie de Sachs

/ 10 (Moyenne : 10 / 10 pour 1 note)
Caractéristiques
Titre original : La maladie de Sachs
Réalisateur : Michel Deville
Année de production : 1999
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h47
Synopsis

Dans le cabinet du docteur Bruno Sachs, les consultations se suivent à un rythme effréné. On vient pour tout, on se confie. Le docteur semble toujours disposé et attentionné. Dans le village, le personnage est un mystère et on glose sur sa vie privée, on observe ses allées et venues.

Personnages

Docteur Bruno Sachs (Albert Dupontel) : Le médecin de province.
Pauline Kasser (Valérie Dréville) : Editrice.
Mme Leblanc (Dominique Reymond) : La secrétaire du Docteur Sachs.
Monsieur Deshoulières (Bernard Wayer) : Un homme dont la femme a un cancer.
Le client de la pharmacie (Albert Delpy)
Viviane (Nathalie Boutefeu) : La serveuse.

Mme Borgès (Marie-France Santon) : La femme de ménage.

Diego (Benoît Muracciole) : Le libraire.

Une jeune femme (Amanda Langlet)

Annie (Jeanne Victor) : La jeune fille avec une mère insupportable.
Docteur Boulle (François Clavier)
Mme Sachs (Lucienne Hamon) : La mère du Docteur.

Avis personnel

Le film est l'adaptation assez fidèle de l'excellent roman fleuve de Martin Winckler devenu depuis un best-seller.
Ce portrait d'un médecin de campagne est assez unique en son genre : avec une mise en scène des plus originales (où les patients et le docteur racontent en voix-off ce qu'ils pensent et ressentent).
Le casting est aussi très impressionnant : près d'une cinquantaine d'acteurs extraordinaires plus ou moins connus (en particulier la secrétaire dévouée, Dominique Reymond). Et Albert Dupontel... formidable en docteur renfermé qui s'ouvre peu à peu !
En clair, c'est un film émouvant, drôle, profond, plein d'humanité, quoique pas franchement optimiste. Michel Deville a réussi le pari de rendre intéressante la vie quotidienne et banale d'un médecin de campagne.